"Comment donner une version de moi-même ? 
Est-ce seulement possible puisque nous avons tous "des" versions de nous-même"

Je préfère, pour parler de moi, emprunter ces quelques mots, à Fabrice Midal,
qui expriment si bien ce "Qui suis-je ?"
et qui pour moi, vibrent si fort et correspondent tellement à ce que je perçois et ressens.

Je me nomme Patricia Nougueyrède
Certains me connaissent sous le nom d'Antonia

"Qui suis-je ?
Je l'ignore et je le redécouvre en permanence.
Je me veux libre de me comparer et d'être moi, de suivre le courant ou de m'en tenir à l'écart,
de me conformer ou de me singulariser.
Libre de m'interroger pour savoir ce que je veux.
Libre de ne plus m'acharner à étouffer mes fragilités et mes différences. Libre de m'aimer..."
 
Foutez-vous la paix ! et commencez à vivre - p129.

Je vis en Gironde, à Bassens près de Bordeaux.

Je suis ici pour vous apporter mon aide à ceux qui me la demande. Je le fais déjà, depuis plusieurs années, dans mon entourage.

J'ai toujours eu cela en moi et ces dernières années, cette démarche a pris une autre dimension.

Les demandes se font plus fréquentes, a tel point que j'ai décidé d'en faire mon activité principale et tout se met en place pour que cela soit.

Depuis toute petite, je rêve et déjà, j'aimais ce monde qui me semblait déjà magique.

Des rêves prémonitoires, j'en ai fait si souvent... et lorsqu'ils se vérifiaient, j'en étais totalement sidérée. En grandissant... j'ai regardé mes rêves comme un moyen de m'évader.

Par la suite, je les ai pris un peu plus au sérieux car je me rendais compte qu'ils étaient de précieux conseillers.

C'est en 2008 que les rêves ont pris une place importante dans ma vie.

Au détour d'un forum, sur la rubrique Rêves... une personne qui fait des rêves récurents... et là... je me rends compte que je comprends la signication de son rêve.

J'ose poster mon ressenti, le conseil du rêve. Les modératrices m'ont alors confirmé que c'est ce qu'ils lui disaient depuis plus d'un an, mais qu'elle n'écoutait pas.

Par la suite, la personne qui interprétait les rêves a du s'éloigner un temps du forum et l'on m'a demandé de la remplacer le temps qu'elle revienne... et elle n'est jamais revenue.

C'est ainsi que je suis devenue Modératrice de la rubrique Rêves puis quelques temps plus tard, co-administratrice du forum... jusqu'en 2013.

Je suis toujours contactée pour interpréter des rêves.

Puis il y a eu des expériences magnifiques comme celle-ci, en juin 2013. Je fais un rêve dont je ne comprends pas la raison au réveil. Je suis amoureuse d'un homme que je ne connais pas. Un homme que je recontre 3 jours plus tard, chez moi. Un ami de mon compagnon qui lui rendait visite et était accompagné. Quelle surprise de voir l'homme de mon rêve. Au final, je lui raconte mon rêve... c'était un message à son attention, il devait vivre cette relation amoureuse que je lui décrivais... Un magnifique et grand moment.

De mai 2014 à février 2015, j'ai eu la chance d'animer une émission d'interprétation des rêves "l'Accroche-Rêves" en direct à l'antenne sur une radio du web.
Une occasion que j'ai failli manquer par manque de confiance et par peur de ne pas être à la hauteur. Mes guides ne l'entendaient pas de cette oreille et m'ont poussé à accepter, en me faisant comprendre que cette étape était très importante pour la suite de mon parcours.

Comme ils avaient raison...

Depuis toujours, j'ai toujours vécu des expériences particulières et toujours avec un grand naturel, comme si...

Enfant, j'étais considérée comme une grande "rêveuse, toujours la tête dans la lune".
J'aimais les belles histoires, les contes de fées, etc.
En vérité, j'ai toujours "ressenti" l'amour car il est partout à qui sait "voir avec le coeur et l'âme".
 
Le monde des adultes "qui se ferment à la magie", m'a fait croire que tout ceci n'était que imagination et futilités... a voulu me faire rentrer dans son moule.
 
J'ai montré mon désaccord du plus profond de mon âme, ne sachant comment m'exprimer ouvertement - difficile pour un enfant de dire qu'il n'est pas d'accord car qui l'entend !? - sur un mode que beaucoup connaissent "Je n'aimais pas nourrir mon corps", ma mère ne savais plus comment faire pour que je mange un peu. "Mon corps s'exprimait en maux/mots", j'ai toujours souffert de douleurs diverses et variées : migraines, sciatiques, maux de ventre, etc. "J'étais dépressive"... Je refusais ce monde que l'on me présentait !
 
Il y avait une telle différence entre "ce que je ressentais, vivais, voyais" et ce que l'on me présentait comme la réalité de ce monde fermé dans son coeur et ignorant de son âme.
 
 
J'ai lu mon 1er livre (en entier) à l'âge de 9 ans.
Il s'est alors passé quelque chose de magique... je vivais ces histoires, elles devenaient réelles pour moi. Je ne voyais pas les personnages comme fictifs mais comme bien vivants, j'entendais leur voix, leur manière de parler (timbre), je ressentais les odeurs, je voyais les couleurs, je sentais les odeurs...
 
C'est ainsi que je me suis retrouvée, un jour, à vivre une expérience extraordinaire, en classe de français, au collège.
Il nous avait été demandé de résumer un livre. Mon professeur, très intuitif voire même un peu plus, m'avait proposé "Les indes noires" de Jules Vernes. J'ai découvert un monde dont je ne connaissais rien. 
Lors du résumé devant toute la classe, un mois plus tard, je me suis retrouvée propulsée dans l'Univers des "Indes noires". Je n'étais plus devant mes camarades mais bien dans ce monde incroyable. Je n'avais plus de notion d'espace, de temps, ni de moi-même, je n'avais même pas l'impression de "parler", j'étais juste une spectatrice admirative et je vivais l'histoire du livre et ses personnages qui évoluaient "tout autour de moi".
Lorsque j'ai eu terminé de parler, je suis "revenue" devant mes camarades. Je ne savais même pas si je leur avais "parlé" !? J'ai dû leur demander.
Ils me l'ont confirmé et m'ont dit être émerveillés car je les avais comme emmenés dans le monde du livre et ils avaient eu l'impression "d'y être".
Je n'ai jamais oublié cette expérience... Elle est un des révélateurs de qui je suis et ce que je suis.
 
J'aimais mes nuits... car je rêvais... je faisais des rêves où tout était possible, où tout était beau... 
En grandissant, mes rêves ont changé... 
J'ai commencé à rêver de mon entourage, de mes parents, de ma famille... jusqu'à ce que je comprenne que l'on me montrait "ce qui allait être".
Je rêvais d'évènements qui se réalisaient dans les jours suivant, voire même le lendemain..
Mes rêves ont toujours fait partie de moi.
Ce ne sera qu'en 2008 que je découvre que je comprends leur langage.
 
Puis à l'âge adulte... je me suis éloignée de ce que j'étais...
 
 
Je suis tombée longtemps dans le brouillard de la méconnaissance de qui je suis et de ce qui est réellement.
Il y a eu deux moments très importants dans l'évolution de qui je suis.
 
L'année de mes 26 ans, en 1998... je prends conscience d'une manière très forte qu'il y a quelque chose qui ne va pas dans la manière dont je vis ma vie.
 
La prise de conscience est soudaine, avec la sensation très forte de vivre dans un méandre sans jamais pouvoir savoir où je vais, quoi faire... 
 
Je prends conscience que je "survis" sans jamais "faire partie" intégrante de La Vie.
 
J'ai alors une image très nette de moi-même dans une bulle remplie d'un brouillard épais, gris et terne (je le comprendrais bien plus tard, ma 1ère vision).
Au même moment, celle que je suis et que je vois enfermée dans cet espace restreint et sans vie ressent qu'il y a autre chose de plus grand, de plus fort, de "vivant" et que la Vraie Vie ce n'est pas celle que je suis en train de vivre à ce moment-là !
 
J'ai alors dit à haute voix en m'adressant à Dieu "si c'est vraiment cela la vie, de vivre ainsi sans rêve, sans goût, sans jamais pouvoir aller plus loin... alors je veux mourir tout de suite !".
 
L'année de mes 36 ans, en 2008... 
 
Je sors d'une forte période de dépression de 2 ans 1/2, avec la forte sensation que "mon moi intérieur était en train de mourir".
 
Pourquoi ? Parce que je ne m'autorisais en aucune façon à vivre qui je suis et ce que je suis.
 
Je laissais l'autre m'enfermer dans un carcan qui m'obligeait à me comporter, parler, être comme l'autre voulait que je sois.
 
Puis je commence à comprendre que j'ai une relation particulière avec le monde des rêves qui ont toujours été pour moi un moment d'évasion, d'aventure et de découverte, depuis ma plus tendre enfance.
 
Au détour d'un forum, sur Internet, qui va "changer ma vie", je découvre que je sais les interpréter.
Ce forum va m'amener à me pencher sur cet aspect de moi-même, que je pensais être juste de la "rêverie, de l'imagination" à force de m'être entendue dire que j'étais "quelqu'un qui était dans lune à se raconter de belles histoires" -> fausse croyance limitante !
 
En accédant à cette partie de moi, j'ai ouvert une porte... et lorsque j'ai passé le seuil de cette porte... j'ai accédé à "qui je suis et ce que je suis".
 
En un centième de dixième de seconde (c'est ainsi que l'ai perçu et ressenti),  je fais ce que j'ai toujours appellé le "Nuit/Jour" !
Je suis passée d'une vie terne, grise, triste, sans couleur, sans goût, sans saveur à une vie lumineuse, pleine de couleurs, de sensations, d'envies, de plaisirs !
Je suis devenue MOI ! Je suis née ce jour d'été 2008 !
 
Il m'a encore fallu 8 ans pour accéder à vivre vraiment qui je suis et ce que je suis...
 
Et de me rappeler mes souvenir d'enfant et toutes ces merveilleuses expériences que j'avais vécu et qui étaient restée là... juste à attendre que je les ramène dans la lumière.
 
 
Aujourd'hui, je suis heureuse de ma vie, de ce que je suis et qui je suis.
Après de nombreuses expériences qui m'ont amenées voir ce qui est réellement, à cesser de chercher dans l'autre ce qui est en moi,que tout est là !
 
Et le travail, qu'on se le dise est sans fin car si nous sommes le but, nous sommes aussi le chemin !
Merci La Vie. Je Nous aime...
 
 
J'ai toujours su, au fond de moi, qu'il y avait autre chose... 
J'ai toujours eu ce ressenti  de quelque chose de plus grand, plus fort, plus immense qu'immense...
 
J'ai appris par ma mère, il y a 2 ou 3 ans que lorsque j'avais entre 4 et 5 ans, j'aimais découper les images représentant Céleste et Pieuses, les Anges, les Archanges, Marie, Jésus et même le Pape. 
Je les gardais précieusement et je les sortais régulièrement pour les embrasser et leur parler dans mon langage d'enfant (qui ne parlais pas encore).
 
J'ai alors compris que ma relation, avec ma famille Céleste date de bien plus loin que ma vie terrestre actuelle
 
 
Aujourd'hui, je suis heureuse de ma vie, de ce que je suis et qui je suis.
Après de nombreuses expériences qui m'ont amenées voir ce qui est réellement,
à cesser de chercher dans l'autre ce qui est en moi,que tout est là !
De l'humour, avant tout... pour avoir le coeur léger
comme la plume d'un ange...

      


Rire, danser, chanter, marcher dans la fôret, chanter...

Tant de façons d'augmenter ses vibrations et rendre son coeur léger comme la plume d'un ange.

 Il nous est demandé de surtout éviter de nous prendre au sérieux et de faire résonnance à l'enfant qui est en nous, de le laisser s'exprimer, de le laisser vivre ses rêves.

Car c'est là qu'est notre vrai secret... notre magie... la source de Vie... dans notre coeur.

Vous qui souhaitez communiquer avec votre ange gardien, vous qui souhaitez développer vos capacités, vous qui vous cherchez, vous qui voulez connaître le grand secret de la vie...

Vivons ce que nous sommes !    

En tournant le dos à l'image que les autres nous renvoie de nous-même, par le regard qu'ils portent sur nous et qui se trouve être le simple reflet de leurs propres peurs, de leurs propres blocages et de leurs propres angoisses.

 

Tant de personnes qui veulent nous rentrer dans des moules, dans des cases, nous mettre des étiquettes...
 
Comprenons que nous sommes des êtres spirituels, fait d'énergie et donc "sans limite" et "libre" dans tous les aspetcs de notre vie. Nous avons donc "le droit" de vivre en dehors de ce que l'on veut que l'on soit, que l'on fasse de sa vie (parents, amis, société).
 
Osons "tracer notre chemin" en dehors des sentiers battus.
 

Pensons grand, que notre regard se porte au loin sans voir aucun horizon, dans tous les domaines de notre vie, car la pensée est énergie et donc créatrice.

Nous sommes le maître des clefs de nos propres barrières, de nos propres blocages, de nos propres peurs. Il ne tient qu'à nous d'en finir avec les limites que la société, les parents, l'entourage ont érigés en nous-même qui ont semés en nous de fausses croyances limitantes comme cela l'a été pour eux, qu'ils ont reproduit consciemment ou inconsciemment.

Il est temps d'en finir avec ce schéma répétitif car la vérité est que nous sommes des Êtres libres.

 

    Tout est là... en nous !

 

Tout ce que j'ai découvert sur moi, sur la vie, les techniques que j'ai découvertes, apprises et utilisées, les capacités que j'ai développées, les dons qui sont en moi... 

 

 
 
Après une vingtaine d'année dans le secrétariat, à perdre l'envie rapidement... j'ai fini par comprendre que ma vraie place est à aider ceux qui eux aussi cherchent à sortir de la zone de brouillard, à se trouver, à se retrouver, comprendre, etc.
 
Il m'en a fallu faire du chemin...  J'ai dû dépasser ma peur d'Être, de me vivre dans ma totalité et mes fausses croyances limitantes.
 
J'ai dû me rendre compte que les conseils des amis et des bien-pensants avaient uniquement pour but de m'obliger à rester sur les autoroutes sécurisantes du métro-boulot-dodo, sans penser un instant à "qui je suis" et "ce que je veux faire de ma vie" plutôt que de suivre ce chemin qui est le mien, en appuyant sur les points douloureux (doutes, peurs, ...)
 
Et en cela, je les remercie car ils ont été d'une grande aide en vérité... ils m'ont fait aller puiser en cette force d'Être qui est en moi et qui m'a propulsée, plus fort, plus loin à chaque fois.
 
Alors... je vous dis à très vite pour vivre, vous aussi, votre propre libération d'Être.